Au Taste'Vins

Epiceries fines
Avenue grande duchesse Charlotte 46
L-3440 Dudelange
tastevin@pt.lu
26 51 09 30

Chères amies, chers amis
Chères clientes et chers clients,
Je vous envoie des mots biens difficiles à écrire en ces temps particulièrement compliqués.
Depuis plus de onze années où j'ai le plaisir de vous recevoir, de vous guider et de vous conseiller dans vos choix et besoins, je me retrouve dans une situation, où, sans aides, je ne pourrai pas franchir le cap.
Je vous explique ceci plus dans les détails. De 2009 jusqu'au début de la première tranche des travaux du centre de Dudelange, tout se passait très bien. Beaucoup de restaurateurs en clientèle professionnelle, et de plus en plus de clients particuliers, et une fidélisation qui faisait chaud au cœur. Le fait de voir revenir des gens prouvait le fait que notre travail avait été bien fait.
Mais, malheureusement, les travaux commencèrent pour redonner un coup de neuf et un coup de boost au centre de Dudelange qui devenait quelque peu vieillissant.
Mais ces travaux durèrent quelques années, plus de trois, et cela avait déjà mis le Taste'Vins à mal. Cependant, ayant injecté des capitaux pour tenir, nous avions franchis le cap de cette première tranche.
Il y a bientôt deux ans, le centre ville fut réouvert au public ainsi qu'à la circulation. A ce moment là, nous, commerçants du centre, n'avons jamais aussi bien travaillé. Les gens avaient de la place pour se stationner à proximité des commerces, et, du coup, la vie a repris, et ce de plus belle.
Dès lors, pour ma part, j'avais embauché des personnes en plus pour développer mon activité au travers des dégustations au magasin, à domicile, ainsi qu'en entreprise, tout en continuant à suivre et agrandir notre clientèle de restaurateurs.
La concurrence étant féroce, nous avons cependant réussi à maintenir le chiffre d'affaires et à agrandir le cercle de la clientèle privée du Taste'Vins.
Durant cette période, il y a même eu des projets de créer d'autres Taste'Vins sur le Luxembourg.
Mais, car des mais il y en a eu beaucoup, il y en a d'ailleurs toujours énormément, et dans le futur, les mais ne manqueront pas….
Début 2019, la seconde tranche des travaux du centre redémarrèrent, youpi :(
Directement, 70% de chiffre en moins !!! Des weekends de dégustations avec des domaines splendides et des coups de cœur énormes, où venaient sur un vendredi et un samedi que quelques personnes. Trop difficile de marcher sur des passerelles et de venir du parking souterrain jusqu'à la boutique.
Je ne blâme personne, au contraire, les travaux n'ont jamais été source de curiosité, et la saleté (bien que le personnel sur les travaux furent méthodiques, organisés et propres dans leurs travaux)n'a jamais été non plus encourageante pour venir au centre ville. Et malgré les efforts de la municipalité (1/2 heure de stationnement gratuite, etc etc) le centre ville est devenu moribond.
Il y a eu plus de commerces qui ont fermé depuis le début de l'an dernier que sur les plus de trois ans de travaux de la première tranche, cela est éloquent ! Surtout quand on voit un boucher fermer en plein centre ville ! Il y a de quoi réfléchir !
Afin de tenir sur tout 2019, et afin de rester parmi vous, je ne me suis pris aucun salaire sur toute cette année. Un sacrifice de plus. Mais, étant papa de trois enfants, et, ayant comme monsieur et madame tout le monde des charges privées, cette situation ne pouvait pas durer.
Depuis début de cette année 2020 qui sera loin d'être oubliée, je me prends un "salaire" équivalent à un 16 heures / semaine d'un non qualifié… Un sacrifice de plus encore.
Depuis le début de l'aventure du Taste'Vins en 2009, j'ai fait vivre 6 familles au total. Et ça, j'en suis fier !
Malheureusement, survint cette saloperie de Corona Virus, il ne manquait que lui… Ayant principalement des restaurants dans ma clientèle, l'activité s'est directement éteinte depuis le 18 mars où nous avons toutes et tous étés obligés de fermer nos portes au public exceptés les commerces essentiels.
Etant dans la quatrième semaine de confinement, et toujours sans indemnisation ni la moindre aide entrant dans les caisses de la société, je tire cette sonnette d'alarme afin de vous sensibiliser sur la situation que nous, travailleurs indépendants, entrepreneurs et start-ups, subissons depuis.
On nous promets une aumône de 5000 € par sàrl non remboursable pour celles et ceux qui ont étés obligés de fermer, qui ont moins de 9 salariés, et qui font plus de 15000€ de chiffre d'affaires/an. Dossier rempli le jour même, comme celui pour la garde d'enfants, et encore au jour d'aujourd'hui, rien n'arrive.
Donc le futur n'est pas engageant pour des petits commerces tels le mien.
J'en appelle donc à votre sensibilité, à votre compréhension ainsi qu'à votre générosité pour soutenir votre caviste et les autres commerçants à tenir sous forme de dons ou de chèques de solidarité.
Sans votre aide, qui va tenir ?
Celles et ceux qui ont les finances suffisamment fortes seulement et les franchises où les problèmes de trésorerie sont inexistants.
Ce que vous risquez d'avoir dans le futur dans vos centres villes, ce seront des avenues commerçantes uniquement constituées de franchises et de grands groupes. Finis les petits commerçants indépendants déjà écrasés par les grandes surfaces et internet, et, maintenant achevés par un système où on promet mais où ne l'on tiens pas les engagements ou alors trop tardivement.
Vu que nos têtes pensantes semblent êtres dépassées par les événements, et aussi indifférentes envers les 7500 indépendants du Luxembourg (+/- 40000 emplois, soit entre 120000 à 150000 personnes qui vivent grâce à nous et grâce aux risques pris par nous, les indépendants) je n'ai pas d'autre choix que de vous solliciter et de faire appel à votre générosité pour pouvoir tenir et continuer. Croyez-moi sur parole, mon amour propre ainsi que ma fierté en prennent un coup à vous tenir de tels propos.
Je reste à votre écoute et à votre disposition pour plus d'information ou pour de plus amples renseignements en message privé sur la page Facebook "Au Taste'Vins Dudelange" ou par mail sur : tastevin@pt.lu
Je tiens, et ce, du fond du cœur, à remercier celles et ceux qui ont déjà apporté leur soutien. Vous servir et vous conseiller a été, est, et restera toujours pour moi avant toute chose un honneur et un privilège et surtout un plaisir énorme !
De citer certains d'entre vous pour vous remercier, je ne le ferai pas car je sais que vous vous reconnaîtrez dans les lignes.
Aidez-nous, car, sans vous, nous ne sommes rien.
Aidez-nous, car, sans vous, la survie des petits commerces ne sera plus qu'un souvenir amer.
Aidez-nous, car, sans vous, la survie des petits producteurs avec qui nous travaillons sera compromise.
Aidez-nous, car sans vous, la grande distribution et internet seront les gagnants fortunés de cette situation.
Aidez-nous, car sans vous, nous n'existerons plus.
Avec toute ma considération et toute la passion qu'a été la mienne depuis le début,
Votre dévoué caviste,
Vincent Briche